Première pierre de l'Accroche Nord 

Discours prononcé le 12 octobre 2017

Madame la Préfète,
Monsieur le Président du Conseil départemental
Mesdames, messieurs les Conseillers départementaux, Mesdames, messieurs les maires, Chers collègues, Mesdames, Messieurs,

''Concevez toujours une chose en la considérant dans un contexte plus large - une chaise dans une pièce, une pièce dans une maison, une maison dans un quartier, un quartier dans une ville'' écrivait au siècle dernier l’architecte finlandais Eliel Saarinen. Et c’est sous cet angle que nous avons travaillé le projet dit de l’accroche-nord.

Car la pose de cette première pierre est plus que symbolique, elle est le premier acte de la collaboration nécessaire entre nos deux villes pour la transformation de ce quartier qui en a tant besoin. Et je sais, par expérience, que nous savons œuvrer de concert quand l’intérêt général prime.
Le projet de géothermie en est le plus bel exemple. Alors oui, ce premier geste à le symbole de l’intérêt que nous portons tous à la Grande-Borne et plus particulièrement à ceux qui y vivent.
Acteur fondateur, car elle s’inscrit dans le prochain NRPU dont nous avons signé le protocole de préfiguration, il y a un peu moins de 10 jours.

Alors oui, Mesdames et Messieurs, chers amis, Madame le Préfète, ce bâtiment qui va sortir de terre est bien le symbole qui doit être le fil conducteur pour les années à venir de la transformation de la cité des enfants.
Acte fondateur, car il est la clé de voûte de l’ensemble des projets plus largement portés par nos partenaires que ce soit l’Etat, la région, le département.
Pour ma part, j’ai la faiblesse de croire, qu’au-delà des réaménagements urbains, nécessaires, nous aurons tous la vigilance d’œuvrer également au développement économique du quartier.
Car il n’est pas utopique d’imaginer qu’au-delà du bien vivre dans sa ville on puisse aussi travailler à proximité de chez soi.

Acte fondateur également, car qui aurait imaginé lors de la création de la Grande Borne qu’elle se trouverait au centre d’une offre de transport : tram 12 express, TCSP, RER D… ouvrant des connexions vers les grands pôles d’emplois que sont Evry, Massy ou la plate forme aéroportuaire d’Orly.
Permettez-moi d’ailleurs une légère digression. En tant que décideurs nous avons tous le souci d’améliorer le quotidien de nos concitoyens, de développer nos quartiers. Je tiens à exprimer ma profonde exaspération, et je pense qu’elle est partagée, quand nous apprenons que le tram 12 express, si essentiel au désenclavement de nos quartiers, n’est-ce pas Monsieur Rio, aura deux ans de retard car la SNCF soudainement n’a plus les moyens d’engager les travaux nécessaires…
L’ensemble de ces chantiers ne peuvent s’opérer indépendamment les uns des autres , bien au contraire ils doivent s’articuler ensemble, certes sur des calendriers différents, mais ils doivent tous viser le même but, offrir à nos populations un cadre de vie amélioré.
Vous l’aurez compris, cette première pierre est l’apogée de la reconfiguration du quartier de la Grande-Borne et plus largement du Plateau, elle doit être pensée dans l’intérêt de ceux qui y vivent, elle doit être étudiée en dehors de tout idéologie ou dogmatisme et ne pas prendre les castelvirois et les grignois en otage.

C’est en tous cas le cadre que je me suis fixé de : porter ces dossiers dans le seul intérêt de nos concitoyens avec la volonté de créer une mixité sociale à laquelle je suis particulièrement attaché et dont je sais combien elle est nécessaire à l’épanouissement de chacun et au bien vivre ensemble dans nos quartiers.
Un an à peine après l’attaque contre la police au carrefour dit du Fournil, ce moment est important car il signe, j’en suis convaincu, une renaissance pour cette frange de Viry-Chatillon, et par extension pour les communes avoisinantes, qui effacera la mauvaise réputation dont souffre la Grande-Borne et ses habitants.

Alors oui ce chantier porte la graine de la renaissance de ce beau quartier, vous aurez compris Monsieur le Président des Résidences, Madame la Vice-président, chère Sandrine, combien nous serons attentifs à ce que cet immeuble soit une réussite et un exemple sur lequel nous pourrons nous appuyer au profit des Grignois et des castelvirois.
Je vous remercie.