vos élus

Tribunes

GROUPE AINSI VA LA VILLE

SUR LES VALEURS DE LA RÉPUBLIQUE NE TRANSIGEONS PAS !

Il est des moments historiques où le temps suspend son vol, où les combats politiques cessent, où les divergences des uns des autres s’oublient, où les problèmes du quotidien disparaissent, où les petits tracas de notre ville doivent s’effacer.
Il est des moments historiques où collectivement nous devons nous retrouver ensemble, citoyen de France, Républicains et démocrates. Unis dans un même moment pour rappeler que la France est une et indivisible, que dans l’adversité le peuple français, quelles que soient ses origines, ses croyances, sa culture, sa philosophie, sait faire front face à l’abject, à l’horreur, à l’incompréhensible.
La mort de Samuel Paty, le vendredi 16 octobre, n’est pas un simple fait divers. Au-delà de la tristesse de la mort d’un Homme, elle est symbolique, car Samuel Paty incarnait l’école de
la République, celle qui instruit, qui éclaire, celle qui permet à chaque Français d’être un honnête homme capable de libre pensée.
La mort de cet enseignant est une blessure profonde dans le corps et l’esprit de notre République, elle blesse notre démocratie et doit nous interroger sur le chemin que doit prendre notre pays.
La France a été toujours été un pays d’accueil et nous devons nous en enorgueillir. Notre histoire est riche de nos différences et là où certains voudraient créer du communautarisme et donc de l’isolement, nous savons tous, individuellement et collectivement, que ce qui nous fonde est bien notre unité.
Et c’est bien là le rôle que jouent tous nos enseignants au quotidien. Doter les jeunes générations des outils pour ne pas accepter les simples arguties, les théories simplistes qui divisent les gens, les idées manichéennes qui voudraient créer le chaos, mais leur fournir au contraire l’éducation, l’apprentissage des savoirs, les instruments de réflexion qui créent des êtres libres de leurs choix.
Aujourd’hui, l’assassinat de cet enseignant doit nous rappeler plus que jamais, que contrairement aux fantasmes de certains illuminés, la France est et restera laïque, que la République française ne pliera jamais face à la menace, à la peur ou encore à l’obscurantisme.
S’il appartient à l’État régalien de faire respecter son autorité, les communes doivent prendre leur part dans ce défi qui s’impose à chaque collectivité mais aussi à chaque citoyen.
Cette part nous l’assumons dans nos écoles, dans nos centres de loisirs, dans nos structures
MJC, dans nos équipements sportifs ou culturels où est dispensée jour après jour la culture de la tolérance et du vivre ensemble. Nous l’assumons avec nos associations de prévention, avec nos correspondants de quartiers, avec tout notre dynamique tissu associatif, avec les contacts que nous entretenons quotidiennement avec les Castelvirois. Et nous ne transigerons rien sur les valeurs qui fondent notre République.
Vivre ensemble ne s’impose pas. C’est l’envie de partager une vie commune et de construire un destin commun. Chacun y a sa place. Mais ce destin est indissociable de nos idéaux de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité.

L'ensemble des élus du groupe Ainsi va la ville

GROUPE ENSEMBLE POUR VIRY-CHATILLON

SOLIDAIRES CONTRE L’HORREUR ET POUR NOTRE ENVIRONNEMENT !

Nous étions présents lundi 19 octobre pour l’hommage de la municipalité à Samuel Paty, enseignant assassiné par un terroriste islamiste. Nous nous associons à la douleur de ses proches, de ses élèves et de la communauté éducative. Un moment de recueillement et d’unité, important en ces jours où notre ville et notre pays sont ébranlés par la barbarie terroriste. Pour rappeler que nous n’avons pas peur. Que la République triomphera.
Cette tragédie témoigne aussi d’une paupérisation du service public de l’enseignement qui laisse aujourd’hui les professeurs, seuls, garants des principes de la République.
Elle nous rappelle que partout, dans les territoires et dans nos quartiers, la transmission de ces valeurs communes est indispensable. L’éducation et la construction de l’esprit critique sont la condition de la démocratie et de la lutte contre le terrorisme.

Pollution des lacs
Le 24 août dernier, notre lac et notre faune étaient touchés par une pollution d’eaux de lavages due à la défaillance d’un collecteur selon les maigres informations qui nous ont été communiquées. Peu après, la majorité s’empressait d’autoriser de nouveau les activités de sport nautique sur le site. Depuis, deux autres épisodes de pollution ont été constatés courant septembre.
Des choix politiques hasardeux et dangereux que nous payons aujourd’hui par un incident polluant important ; preuve en est le communiqué publié sur le site de la ville indiquant qu’aucune mortalité animale n’était
à déclarer alors que nous avons pu constater, preuves à l’appui, une surmortalité récente sur le site. Au-delà
des défaillances techniques et des approximations de gestion, nous déplorons qu’il n’existe aucune convention de gestion pour notre lac entre notre ville et Grigny, un site pourtant classé zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF).
Dès lors, nous exigeons une transparence totale des résultats de l’enquête éventuellement menée par l’Établissement Public Territorial Grand Orly Seine Bièvre, et des mesures qui seront mises en oeuvre pour la sécurisation des infrastructures et la dépollution du site. Il est urgent que les autorités préfectorales, départementales et régionales se saisissent du sujet pour apporter des précisions nécessaires à la population en toute transparence. L’opacité opposée par la majorité dans cette affaire nous oblige à saisir ces autorités mais nous interroge surtout sur sa capacité à protéger les atteintes contre l’environnement et plus largement à prendre conscience des enjeux du dérèglement climatique.
Au-delà des constatations, nous proposerons au prochain Conseil Municipal des propositions fortes :
- La création d’un groupement d’intérêt public (GIP) du lac avec les élus, les associations de sauvegarde du lac et les citoyens ;
- L’arrêt de toute activité polluante sur le lac autant côté Viry-Châtillon que Grigny ;
- Mesure mensuelle de la qualité de l’eau rendue publique aux habitants.

SAMI ADILI
Élu du groupe Ensemble pour Viry-Chatillon

GROUPE VOC ! VIRY OPPORTUNITÉ CITOYENNE

CECI N’EST PAS UNE TRIBUNE LIBRE

Le jeudi 1er octobre 2020, le règlement intérieur du conseil municipal a été adopté, octroyant ainsi un espace d’expression de 500 signes au groupe VOC ! – l’équivalent de la présente tribune – contre 3000 pour le groupe majoritaire. Certes tolérée, nous considérons que cette répartition est purement arbitraire sinon antidémocratique. À l’évidence, s’exprimer dans un tel format relève de la gageure. VOC ! a donc décidé de ne pas s’exprimer ici et invite les castelvirois qui souhaitent être tenus informés de ses actions à s’abonner à La Gazette des lacs, sa lettre d’information mensuelle.

AURÉLIEN PÉROUMAL
Élu ne faisant pas partie de la majorité Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Coordonnées

Hôtel de ville
Place de la République
91170 Viry-Chatillon
01 69 12 62 12
accueil@viry-chatillon.fr


Horaires d’ouverture :
Du lundi au vendredi de 8h30
à 12h et de 13h30 à 17h30
Jeudi de 13h30 à 19h
Samedi de 9h à 12h
(service État civil)

Mon interco