GUSP

CONTACT

SERVICE POLITIQUE DE LA VILLE
31, rue Henri-Barbusse
01 69 12 64 83

La Gestion Urbaine et Sociale de Proximité (GUSP) est un mode de gestion qui permet de mobiliser, autour de la Ville, l’ensemble des intervenants présents sur un quartier : habitants, bailleurs, syndics, Police, Education…. Elle vise à améliorer le fonctionnement et la vie des quartiers, avec deux objectifs principaux :

  • mieux coordonner l’intervention de ces différents acteurs,
  • encourager la participation des habitants à la gestion de leur cadre de vie.

La GUSP permet de clarifier les responsabilités de chacun, de favoriser la circulation d’information entre habitants, élus et techniciens, et l’intervention des services lorsqu’un dysfonctionnement est relevé ou une demande est formulée dans le quartier. L’enjeu de ce dispositif est de mieux coordonner l’action des services publics pour l’amélioration du cadre de vie.

Les diagnostics « en marchant » constituent l’un des outils privilégiés de la GUSP. Il s’agit de promenades organisées dans le quartier, en présence des bailleurs sociaux, services municipaux et de l’agglomération (logement, services techniques, prévention sécurité, du délégué du préfet - Etat, membres du conseil citoyen et autres habitants, et des élus). Ces visites permettent de relever collectivement les dysfonctionnements constatés sur les résidences et les espaces publics : tags, épaves, dégradations, dépôts sauvages, problèmes de stationnement, éclairage, végétation à tailler…
À la suite de ces visites, un compte rendu est réalisé et envoyé aux partenaires pour résolution des désordres.

Dans la perspective de mettre en place une GUSP dans le quartier Grande-Borne/Plateau, des diagnostics en marchant ont été initiés : cinq visites ont été organisées au printemps 2016 avec les bailleurs du quartier : Immobilière 3F, Emmaüs habitat, Opievoy, France habitation. Il s’agit aujourd’hui de s’appuyer sur cette expérience pour travailler sur la préfiguration d’une démarche de GUSP avec l’ensemble des partenaires.

Cette démarche va également être mise en place aux Coteaux de l’Orge, qui a fait l’objet d’une convention de GUP jusqu’en 2013. L’enjeu est de maintenir le quartier dans un niveau d’entretien et de suivi, notamment social, propice à améliorer durablement le cadre de vie et son attractivité (mixité des publics, installation de nouveaux services et commerces).